Avez-vous déjà entendu le terme "corde" ou "cordon" ? Peut-être êtes-vous entré en contact avec l'une des traditions chamaniques qui ont reconnu ce phénomène il y a des siècles ? Ou peut-être avez-vous eu l'occasion d'apprendre d'un praticien de la PNL comment se déconnecter de tous les liens avec d'autres personnes qui vous retiennent ? Non ?
Alors peut-être que la psychologie traditionnelle est plus le domaine qui vous intéresse ? Mais même là, le phénomène de cordage a été reconnu, bien que sous un terme différent. Qui aurait cru que l'effet bien connu du transfert et du contre-transfert entre le thérapeute et le client était justement ce même mécanisme ?

Voyons donc ce qui se passe réellement lorsque deux personnes s'unissent, c'est-à-dire s'emmêlent émotionnellement.

Il s'avère que ces enchevêtrements sont le résultat du fait que deux personnes agissent à partir d'un lieu particulier de problèmes émotionnels. Je parle de croyances fixes, d'émotions bloquées, de schémas émotionnels, d'expériences condensées ou de tout autre terme utilisé dans les différentes modalités et thérapies.

La chose importante à observer ici est que ces schémas sont complémentaires. Les personnes impliquées ne présentent donc pas les mêmes schémas ou les mêmes croyances bloquées, mais plutôt deux schémas (ou plus) qui se complètent et ont besoin l'un de l'autre pour continuer à se manifester.

Par exemple :
La personne A a un schéma qui dit "Je suis bête" et la personne B a un schéma qui dit "Je dois savoir mieux que les autres". Elles interagissent donc à partir d'un point où la personne B démontre sa connaissance supérieure tandis que la personne A obtient la confirmation de sa conviction qu'elle n'est pas intelligente.

à suivre....

Sources :

Dr Grant McFetridge, Psychobiologie subcellulaire, ISPS Press 2014

Dr. Daniel Zeiss, Avoir moins d'attachement aux autres personnes

La psychologie du futur : Leçons de la recherche moderne sur la conscience Par Stanislav Grof, M.D.

 

fr_FRFrançais